Bon Maharaja en France du 15 au 24 mai 2012

Pour plus d'informations

Lire la suite ...

Sri Vraja-mandala Parikrama 2011

Pour plus d'informations

Lire la suite ...

Bon Maharaja en France du 19 au 30 mai 2011

Pour plus d'informations

Lire la suite ...

Invitation pour exprimer vos souvenirs personnels

Le 26 janvier 2011

Cher(e)s ami(e)s et dévot(e)s, mes dandavats pranams.

Jaya Sri  Guru and Sri  Gauranga. Jaya Sri Sri Radha Vinode-Bihariji.

A la demande de Sriman Brajanath prabhu, je recueille des témoigages pour la publication d'un nouveau livre dont le sujet traitera de Srila Gurudeva.

Lire la suite ...

Sri Navadvipa Parikrama

Navadvipa 2011 Invitation and Schedule

le 24 janvier 2011

Glories à Sri Sri Guru et Gauranga! Vous êtes cordialement invités à participer au Sri Navadvipa-mandala Parikrama 2011 sous la direction de Sri Srimad Bhaktivedanta Narayana Gosvami Maharaja. Le parikrama aura lieu cette année du 13 au 20 mars 2011.

Lire la suite ...

Site en préparation

Ce site est en cours de réalisation, toutes les rubriques ne sont pas encore accessibles, merci pour votre compréhension

La pure bhakti

Définition

Bhakti (en Devanāgarī भक्ति) signifie littéralement "la dévotion", ce terme est communément employé pour désigner tout acte rendu à Dieu avec amour, on parle alors généralement de service d'amour ou encore de service de dévotion. śuddha indique la pureté. On désigne par le terme sanskrit śuddha bhakti, la bhakti qui reste inaltérée, pure. La bhakti est une composante essentielle dans l'hindouisme, une voie spirituelle (bhakti marga, le chemin de la bhakti), et ceux qui l'emprunte sont appelés bhaktas et plus communément, quand leur dévotion a pour objet Kṛṣṇa ou Viṣṇu, vaiṣṇavas.

On ne peut dater l'origine d'un tel mouvement, car son histoire se perd dans la nuit des temps, cependant, si l'on cherche un repère historique proche de notre époque, afin de s'assurer de son ancienneté et de son authenticité, il nous faut remonter à l'ère des Ālvārs (dès le VIe siècle), ces saints du sud de l'Inde, auteurs de poèmes dévotionels dédiés à Viṣṇu.

Textes fondateurs

La Bhagavad-gītā et le Śrīmad Bhāgavatam (Bhāgavata-purāṇa) sont parmi les plus anciens textes à qualifier la bhakti comme une voie de réalisation spirituelle et à l'expliquer.

Un pélerinage en inde

Tous les ans, invariablement, depuis fort longtemps, se déroule au Bengale Occidental un majestueux pèlerinage conduit par Shri Chaitanya Mahaprabhou (Shri: divin, Chaitanya: conscience, Maha: grand, prabhou: maître). Apparu en 1486, c'est dans sa forme divine porté sur un palanquin, qu'il trône de nos jours en tête du cortège, suivi par des milliers de pèlerins bengalis et du monde entier, acclamé par des Haré Krichna, Haré Rama, célébrant sa divinité

Tout au long de ce pèlerinage, cette foule, fervente et dévote visite les lieux où il vécut et où se déroulèrent des faits exceptionnels.

C'est précisément à Navadvipa (littéralement Les Neuf Îles, ville située au bord du Gange, dans le Bengale Occidental) que ce tient cet événement hors du commun. Là, tout est sacré. Cette terre spirituelle prend la forme d'un lotus à huit pétales avec pour centre son coeur où naquit Shri Chaitanya Mahaprabhou. Chacune de ces neuf îles représentent un aspect dévotionnel particulier. Godrouma : chanter ; Madhya: se souvenir ; Kola: se prosterner ; Ritu: adorer ; Jahnou: prier ; Modadrouma: servir ; Roudra: aimer ; Simanta : écouter ; Antar: s'abandonner.

Il y est fait d'ailleurs référence dans un chant de Govinda das Kaviraja, grand poète du XVI ème siècle : "Au plus profond de mon cœur, je chéris ce désir de m'absorber dans la pratique des neuf processus dévotionnels.

Ce chant merveilleux commence en s'adressant au mental : "Adore les pieds pareils au lotus (le lotus pousse dans la boue mais n'est jamais sali) de Nandanandana (le fils de Nanda Maharaja), qui procure l'intrépidité. Cette forme humaine est si rare, joins-toi aux sages et traverse l'océan de la naissance et de la mort.

Car c'est bien de cela dont il s'agit, mettre un terme au samsara, le cycle des naissances et des morts répétées, en s'engageant dans une pratique dévotionnelle afin de contrôler le mental sans cesse préoccupé par la satisfaction des sens qui n'entraîne que frustration et souffrance

L'intérêt que l'on porte à la dévotion, en rencontrant des sadhous (sages), en visitant des lieux saints et en récitant des mantras, détermine notre future naissance. Celle-ci en tant qu'humain, au contraire des animaux, nous permet de nous interroger sur le sens de la vie et sur notre véritable identité

En fait, nous sommes une âme, spirituelle, conditionnée dans un corps de matière subtile et grossière. Ce corps est source de bien de nos maux, mais également de notre éventuel salut

La pratique du maha (grand) mantra (man: mental, tra: libère) Haré Krichna Haré Krichna Krichna Krichna Haré Haré Haré Rama Haré Rama Rama Rama Haré Haré, fait partie intégrante de l'ensemble de la littérature védique (de védas : connaissances), recueils de sagesse éternelle qui guidaient dans chacun de leurs actes, tous les rois et pieux empereurs des temps anciens et qui devraient également servir d'enseignements inestimables aux dirigeants de notre monde moderne

Outre la récitation du mantra Haré Krichna Haré Rama, la voie de la bhakti (l'amour de Dieu) recommande de suivre certains principes de pureté, ce qui peut se faire progressivement, la récitation du mantra étant en elle-même suffisante pour s'engager dans la bhakti; le corps étant considéré comme un temple dédié au divin, on s'abstiendra de le polluer avec des intoxicants et toutes sorte de nourritures carnées. Il est également conseillé de ne pas s'adonner aux jeux de hasard ainsi qu'aux relations sexuelles illicites en menant une vie dissolue.

Ainsi Shri Chaitanya Mahaprabhou n'est pas différent de Shri Nandanandana, Shri Krichna, se manifestant à nouveau sur terre dans une autre forme

L'Inde est le seul pays au monde où la divinité est adorée sous une multitude de formes au sein de temples rivalisant de beauté et de majesté. Sans nul doute, la plus populaire d'entre elles est celle de Shri Krishna, toujours accompagné de sa compagne Shri Radha. Alors que Brahma, Vishnou et Shiva, respectivement en charge de la création, du maintien et de l’annihilation, opèrent dans le domaine matériel, Shri Shri Radha et Krishna sont toujours situés dans la transcendance (Transcendant : qui excelle en son genre, hors de portée de l'action ou de la connaissance).

Au cours des âges, la terre a toujours été un lieu de manifestation du divin, à nous de tirer parti de cette excellente et merveilleuse nouvelle.

Narayani devi dasi.